Navigation – Plan du site
Lectures

Guy LOCHARD (2006), L’information télévisée, mutations professionnelles et enjeux citoyens

Paris, Éditions Vuibert
Abdellatif Bensfia
Référence(s) :

Guy LOCHARD (2006), L’information télévisée, mutations professionnelles et enjeux citoyens, Paris, Éditions Vuibert.

Texte intégral

1L’ouvrage est conçu au départ par l’auteur comme une réactualisation de son livre Apprendre l’information télévisée, publié en 1989. Il a pour objectif la formation des compétences critiques de lecture de l’audiovisuel informatif en tenant compte des développements importants intervenus dans le domaine de la formation ainsi que des savoirs accumulés au sujet de l’éducation et des médias.

2Sans pour autant constituer un soutien direct d’activités didactiques, l’ouvrage est présenté par l’auteur comme un moyen de sensibilisation et d’ouverture destiné aux étudiants en sciences sociales et humaines et au large public d’enseignants et de formateurs. Il est considéré aussi comme une contribution à une réflexion collective et renouvelée sur l’apport particulier de l’information télévisée dans le monde de l’enseignement et de la formation.

3L’objet de l’ouvrage consiste en l’examen progressif de l’information télévisée afin d’en mesurer, le cas échéant, la capacité réelle d’influence malgré les mutations qu’elle connaît en ce qui a trait à son auditoire. Pour procéder à une telle étude critique, Lochard adopte une démarche qui lui permet de coupler l’étude à celle des autres médias pour montrer les liens d’interdépendance. Il opte pour une approche qui alterne analyse des contributions théoriques en la matière et observation des faits et des situations sur le terrain, en se positionnant à la fois comme chercheur, éducateur et citoyen.

4Le contenu de l’ouvrage constitue « un ensemble progressif d’interrogations sur les mécanismes et les transformations des genres informatifs à la télévision » (p. 9). Il est structuré en 12 chapitres organisés en 3 parties.

5La première partie, intitulée « Les contradictions du journal télévisé », décrit le mode et le processus de production de ce genre informatif qu’est le journal télévisé, et tente d’appréhender ses logiques et ses effets, afin d’expliquer les nombreuses critiques dont il fait l’objet en permanence. Dans cette partie, grâce à une analyse minutieuse, Lochard attire l’attention sur les aspects compromettants de l’actualité télévisée, qui sont liés d’abord à la nature de l’information mise en permanence sous pression temporelle et à la conception même du journal télévisé, ensuite à l’influence de la concurrence, puis aux modalités de présentation dans les studios, et enfin aux pratiques de production et de traitement de l’image et de l’information sur le terrain.

6La deuxième partie, intitulée « Les ambiguïtés des autres genres et formats », se consacre aux magazines de reportage, aux magazines de plateau ainsi qu’à d’autres produits télévisés, notamment le sport. L’auteur tente par cette étude de faire comprendre leurs logiques de fonctionnement en décrivant leurs formes d’évolution, et par conséquent d’atténuer certaines croyances relatives aux effets explicatifs des magazines de reportage qui bénéficient selon l’auteur de « préjugés plus favorables dans le monde enseignant » (p. 9). De la même manière, et après s’être penché sur la problématique de la spécialisation des thèmes d’émissions, l’auteur montre la complexité que suscite la matière sportive, entre son succès remarquable auprès d’un large public d’élèves et d’étudiants et les effets d’aliénation qu’on lui reproche, tout en exprimant des inquiétudes quant au processus croissant de marchandisation de la matière sportive.

7La troisième partie, intitulée « Des mutations qui interrogent », s’ouvre sur la question de la place de l’information télévisée dans la construction et l’organisation de l’espace public, collectif et partagé. Les réflexions développées dans cette partie sont consacrées d’abord aux transformations intervenues dans la parole politique et sociale à la télévision à la lumière des rapports entretenus entre gouvernants et instances dirigeantes, d’un côté, et responsables et professionnels de l’information, de l’autre. Elles portent ensuite sur les systèmes et modalités de décentralisation de l’information qui ont permis dans les années 1980 et 1990 un la montée de l’information télévisée locale et de proximité, mais aussi sur l’internationalisation de l’information activée par un processus de concentration de groupes médiatiques et la banalisation des transmissions satellitaires. Enfin, l’auteur analyse le phénomène de création de nouveaux modèles de l’information, en l’occurrence l’information continue.

8Le livre de Lochard tel qu’il est conçu et écrit est un document d’une valeur professionnelle et éducative singulière. Grâce à une approche simple et précise, l’auteur réussit à nous faire découvrir et percer un univers aussi fermé et ambigu que celui de la télévision, que ce soit par rapport à son environnement interne ou externe, en se servant des nombreuses et richissimes recherches francophones en la matière, en se basant sur des cas et des faits réels et en simplifiant le langage habituellement assez codé, utilisé dans le domaine de la télévision et de l’actualité télévisée.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Abdellatif Bensfia, « Guy LOCHARD (2006), L’information télévisée, mutations professionnelles et enjeux citoyens », Communication [En ligne], Vol. 29/2 | 2012, mis en ligne le 06 septembre 2013, consulté le 22 octobre 2017. URL : http://communication.revues.org/2626

Haut de page

Auteur

Abdellatif Bensfia

Abdellatif Bensfia est professeur à l’Institut supérieur de l’information et de la communication à Rabat. Courriel : abensf@yahoo.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les contenus de la revue Communication sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Logo Université de Laval
  • Revues.org