Navigation – Plan du site
Lectures

Marc CHEVRIER et Isabelle GUSSE (dir.) (2010), La France depuis de Gaulle. La Ve République en perspective

Montréal, Presses de l’Université de Montréal
Emmanuel Derieux
Référence(s) :

Marc CHEVRIER et Isabelle GUSSE (dir.) (2010), La France depuis de Gaulle. La Ve République en perspective, Montréal, Presses de l’Université de Montréal

Texte intégral

1À l’initiative de deux professeurs de science politique québécois, des spécialistes de la même discipline, français et québécois, analysent ce que fut la vie politique française pendant les cinquante premières années de la Ve République, telle que fondée par le général de Gaulle et dont la réalité pratique, de son fait comme de celui de ses différents successeurs, s’avère sensiblement distincte.

2En des titres pas toujours très explicites sont ainsi successivement considérés : « La Ve République confrontée au <fait majoritaire> » ; « Quel équilibre pour l’exécutif ? » ; « D’une contre-démocratie à l’autre » ; « La réforme administrative » ; « Un monument appelé de Gaulle » ; « Mutations de la laïcité » ; « Les minorités culturelles » ; « Le temps de travail : pluralisme et incertitudes juridiques » ; « À la recherche d’une nouvelle politique extérieure » ; « L’impossible création d’un conseil de sécurité nationale à la française » ; « La défense européenne ».

3Le seul chapitre évoquant le rôle politique des médias, intitulé « Âge tendre et langue de bois » (p. 119-142), couvre, en réalité, toute la IVe République et le premier mandat du général de Gaulle. Les évolutions constatées sont assurément davantage dues au progrès des techniques, notamment au développement de la télévision, qu’à un changement des conceptions et des statuts. Prenant plus d’importance dans la vie des Français, la télévision est considérée, selon les termes d’un de ses dirigeants de l’époque, comme « un instrument indispensable pour le fonctionnement des institutions ». Il s’agit, par elle, de « doter les interventions gouvernementales d’une visibilité croissante ». Selon une formule que l’on croyait devoir attribuer au premier successeur du général de Gaulle (Georges Pompidou) et qui est pourtant évoquée ici au sujet d’une période antérieure, la télévision est la « voix de la France ». Il en fut ainsi bien plus longtemps encore et les changements à cet égard sont probablement bien davantage la conséquence des développements techniques que d’une véritable volonté politique qui feint de maîtriser ce à quoi elle ne fait que s’adapter.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Emmanuel Derieux, « Marc CHEVRIER et Isabelle GUSSE (dir.) (2010), La France depuis de Gaulle. La Ve République en perspective », Communication [En ligne], Vol. 33/1 | 2015, mis en ligne le 18 février 2015, consulté le 26 mars 2017. URL : http://communication.revues.org/5299

Haut de page

Auteur

Emmanuel Derieux

Emmanuel Derieux est professeur à l’Université Panthéon-Assas, Paris 2. Courriel : emmanuel.derieux@u-paris2.fr.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les contenus de la revue Communication sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Logo Université de Laval
  • Revues.org